Portail sur la formation professionnelle, informations sur les métiers, services étudiants

  > Accueil > Infos métiers > Métiers du droit, la politique

> Mediateur familial






  Le Médiateur Familial (4 fiches métier)

Le Médiateur familial vu par formanoo


Spécialiste du conflit familial, le médiateur aide les personnes souhaitant mettre un terme à leur vie de couple, à élaborer dans le cadre d'un règlement à l'amiable, une entente satisfaisante pour chacune. Son rôle est d'amener les personnes à définir les bases d'un accord durable et mutuellement acceptable, tenant compte des besoins de chacun et particulièrement ceux des enfants. Il favorise le dialogue permettant à chacun de comprendre les points de vue différents, la position et les intérêts de l'autre par rapport à un différend. Il dirige la discussion, gère le conflit, identifie et clarifie les choix. Sans imposer de solutions, il encourage la communication directe entre les parents. Il est le garant d'un climat de respect mutuel et de dignité propice à la collaboration. Il doit posséder des qualités d'écoute, rester neutre, et ne pas s'impliquer émotionnellement.

Conditions de travail :

Le médiateur est un travailleur sédentaire surtout présent dans le milieu associatif, cependant, ses employeurs potentiels peuvent être aussi les caisses d'allocations familiales (CAF), des mairies, des services administratifs... Dans la majeure partie des cas, il reçoit les personnes lors d'entretiens dans son bureau. Il peut être également amené à contacter les intéressés par téléphone. Les horaires (en semaine) sont réguliers.

Formation :

Il n'existe pas de diplôme mais une attestation de médiateur familial accessible après une formation universitaire prioritairement dans le domaine juridique et social. La formation est dispensée dans le cadre de la formation continue par des organismes privés.


Le Mediateur familial vu par Mip-louhans


Le médiateur familial, comme son nom l'indique, s'occupe de la famille dans sa généralité. Le médiateur familial peut être consulté principalement :

Pour des problèmes financiers
Pour des désaccords concernant les enfants
- Problèmes entre frères et soeurs concernant un héritage ;
- Conflit financier entre les membres d'une même famille associés au sein d'une entreprise ;
...
- Sur l'exercice de l'autorité parentale ;
- Sur le temps de vie passé avec les enfants (garde, droits de visite...) ;
- Sur le partage des coûts financiers pour les enfants (pension alimentaire...) ;

Le médiateur familial gère surtout des conflits liés aux divorces ou séparations. Sur le conseil d'un juge ou spontanément, les parents prennent rendez-vous avec le médiateur pour trouver des accords pour leurs enfants.


Les Missions du Médiateur
Le médiateur doit être neutre : il ne dépend pas d'une institution judiciaire.
la médiation n'a pas de valeur juridique, sauf si les personnes en conflits établissent un certain nombre d'accords qu'ils font homologuer par un juge.
Le médiateur doit respecter le principe de confidentialité : il ne peut pas témoigner en justice. Le médiateur familial est confronté aux problèmes intimes des personnes qu'il reçoit, il doit donc respecter le secret professionnel et la confidentialité des entretiens. Ainsi, il ne peut utiliser ultérieurement des traces ni évoquer ses entretiens sans l'accord des intéressés.


Le médiateur doit être impartial : il est là pour permettre aux personnes de s'exprimer librement et de les faire discuter entre elles. Il essaye d'établir des bases pour une discussion. Il aide les personnes à trouver les solutions adéquates. Il ne doit pas prendre partie mais il peut permettre aux personnes de prendre du recul et de privilégier la meilleure solution pour toute la famille.
Il instaure lors des entretiens le dialogue et l'écoute. Le médiateur ne décide rien, il aide à la prise de décisions. Il ne doit pas accepter d'intervenir dans des médiations impliquant ses propres relations. Il ne doit pas pousser à un accord qui ne soit pas accepté par ses clients. Il doit se contenter d'agir dans le domaine de la médiation et ne pas proposer des services qui sortiraient de ce domaine. Il ne doit pas non plus avoir avec les mêmes personnes une autre fonction que celle de médiateur familial. Il peut orienter les personnes vers d'autres spécialistes si le besoin se fait ressentir mais il ne fait que les conseiller.


La Démarche du Médiateur
Le médiateur doit pouvoir analyser une situation et proposer en conséquence la médiation appropriée. Chaque cas est unique, et donc chaque médiation l'est aussi.


D'après la charte du FENAMEF, on peut définir un certain nombre d'étapes que le médiateur doit respecter :

1) Lors du 1er entretien ou pré-entretien, il doit expliquer la démarche aux personnes présentes et veiller à ce que chacun respecte les règles déontologiques notamment l'impartialité (pour ne pas être sans cesse pris à partie).
Il doit s'assurer que personne n'est contraint à cette médiation. Lorsque des avocats sont concernés, il est préférable de les mettre au courant de la procédure de médiation mise en place ;

2) Les séances suivantes sont consacrées aux points mis à l'ordre du jour.
Le médiateur "dirige les discussions, contrôle le conflit, identifie et clarifie les choix.
Sans imposer de solution, il encourage une communication directe entre les parents. Il est le garant d'un climat de respect mutuel et de dignité propice à la collaboration" ;

3) A l'issue de la médiation, les accords auxquels les différentes parties sont parvenues peuvent être mis par écrit, mais ce n'est pas une obligation ;

4) La présence des enfants et des adolescents n'est ni systématique ni obligatoire.
Elle est soumise à un accord des parents et du médiateur.


Organisation du travail
Le médiateur familial reçoit les personnes lors d'entretiens qui sont confidentiels.
Pendant le temps que dure cet entretien, il essaye de créer un espace de dialogue.
Chaque séance dure entre 1 à 2 heures, et il est parfois nécessaire d'en organiser 6 à 8 pour trouver une solution aux problèmes des familles. La médiation est une procédure payante la plupart du temps, et les prix sont très variables et peuvent dépendre des revenus des personnes. Le médiateur familial a parfois une double étiquette, il ne consacre pas toujours tout son temps à la médiation. Il ne peut pas non plus enchaîner les entretiens qui sont très exigeants. Le médiateur travaille assis, et reçoit dans un bureau. Il peut également être amené à passer des coups de téléphone pour contacter les gens, voir faire des entretiens téléphoniques lorsque l'un des protagonistes habite loin.


Qualités requises
- l'écoute : le médiateur doit porter une oreille attentive à tout ce qui se dit, et il doit être capable de "resservir" les informations qu'il a entendues ;
- la tolérance : il ne doit pas avoir d'a priori quelque soit la situation ;
- Il doit être capable de prendre de la distance, du recul pour mieux analyser la situation. Il doit rester neutre et ne pas s'impliquer émotionnellement ;
- la responsabilité : il ne doit pas laisser décider n'importe quoi.


Salaire
Le salaire est variable selon la structure dans laquelle le médiateur travaille.


Marché de l'Emploi
Aujourd'hui, les médiateurs sont surtout présents dans le milieu associatif.
Mais les associations rencontrent des difficultés de fonctionnement, notamment au niveau financier. Elles ne peuvent donc pas toujours proposer des postes de médiateur familial à temps plein. Elles développent bien souvent d'autres services toujours dans le domaine de la famille, dans ces cas-là le médiateur peut travailler dans les différents services. Les employeurs potentiels peuvent donc être des associations, mais aussi des CAF, des mairies...


Les différentes formations possibles
Etre médiateur est un véritable métier même si celui-ci n'est pas encore clairement défini et réglementé. On ne s'improvise pas médiateur, il faut suivre une formation spécifique. A l'heure actuelle, il n'existe pas de diplôme, même s'il en est fortement question, mais une attestation de médiateur familial. Et les formations qui la dispensent sont très hétérogènes. Il est obligatoire pour devenir médiateur familial d'avoir des compétences et des acquis dans le domaine social. C'est une fonction vers laquelle on évolue et non pas un métier qu'on décide de faire à la sortie du Bac.


La loi du 4 mars 2002 ne contient pas l'obligation de créer un diplôme de médiateur dans les deux ans de promulgation de la loi. Mais le Conseil National de la Médiation Familiale et les différentes associations de la médiation familiale y réfléchissent déjà depuis plusieurs années. Ils travaillent sur le projet d'un CAFMEFA (Certificat d'aptitude à la fonction de médiateur familial) qui allieraient psychologie, social et enseignements juridiques sur une durée de 400 heures environ.





  Etes-vous fait pour le métier de Médiateur familial ?

Atout Métier vous aide à définir l'orientation qui vous convient le mieux. Cet outil est destiné aux étudiants, aux jeunes diplômés, aux demandeurs d'emploi, ainsi qu'à tout individu en poste qui souhaite faire le point sur son projet d'évolution professionnelle et personnelle.
En savoir plus ...



Le Médiateur familial vu par Studya


La notion d'ombudsman est née en Suède en 18O9. Le mediateur était notamment l'interlocuteur principal des citoyens qui avaient à se plaindre d'une décision administrative.
Petit à petit, cette fonction s'est répandue dans les autres pays scandinaves, puis à travers toute l'Europe.

Aujourd'hui, on voit des ombudsman et des médiateurs partout.
Leurs champs d'action se sont très largement étendus pour atteindre des domaines comme la famille ou l'école.





Le Mediateur familial vu par Metiers.santesolidarites


Le médiateur familial intervient auprès de personnes en situation de rupture ou de séparation afin de favoriser la reconstruction de leur lien familial et aider à la recherche de solutions répondant aux besoins de chacun des membres de la famille.


Aptitudes

La capacité d’écoute
Le sens du dialogue
Du recul et le sens de l’observation
La créativité
Le goût du contact humain
La discrétion
Un bon équilibre émotionnel

Rémunération

Cette profession reste nouvelle. La reconnaissance statutaire, le salaire du médiateur familial, l’inscription du métier dans les conventions collectives n’ont pas encore fait l’objet de négociations entre les partenaires sociaux.

La Formation

La formation se déroule sur une amplitude de 3 ans maximum.

Divers

Ce diplôme est accessible par la voie de la validation des acquis de l’expérience (VAE) (dossier à retirer auprès des DRASS ).



La médiation sociale





   
Rémy Galbada ©
En relation :
Formation en droit

Diplômes univ. en droit

Vidéo métier: le droit

Apprendre le chinois

     
 
Formation en alternance
Formation continue
Formation à distance
Exemples de CV
  Lettre de motivation
  Test d' orientation
  Diplômes et débouchés
  Diplômes universitaires




 
METIERS
+ de 1000 fiches métiers

 

Aéronautique
Agriculture
Alimentation
Animaux (en contact avec)
Armée
Art
Artisanat
Automobile
Banque
Bâtiment
Beauté
Bio . Ecologie
Carrières
Commerce
Communication
Comptabilité
Culture
Documentation
Droit
Environnement
Formation
Humanitaire
Immobilier
Industrie
Industries spécifiques
Informatique
Médecine
Médias
Mer . Océan
Mode
Multimédia . Internet
Ressources Humaines
Science
Secrétariat
Sécurité
Services aux personnes
Social
Sport . Loisirs
Tourisme
Transport

Métiers du monde
Recherche alphabétique

Pour quel métier êtes-vous fait?

Suivez nous sur :

Partagez cette page :

 


Plan du site - Organisme de formation - Informations légales - Contact
Déclaration cnil n° 1166774