Etudes du bâtiment Gros oeuvre Second oeuvre Finitions
Travaux-Publics Voies Ferrées Maintenance Génie thermique
  Portail sur la formation professionnelle, informations sur les métiers, services étudiants

  > Accueil > Infos métiers > Métiers du bâtiment, les TP

--> Temoignage d'un Chaumier






  Témoignage d' un Chaumier

Temoignage d'un Chaumier vu par ladepeche



Luc Verdoux, un chaumier dans la région


BAGNERES (65) : Reconnaissance d'un métier et d'un savoir-faire
Vendredi 23 juin, le Rotary club de Bagnères a remis un prix sous la forme d'un achat d'échafaudage au seul chaumier restant dans la région, Luc Verdoux.

Le Rotary club de Bagnères a choisi cette année de remettre un prix à Luc Verdoux pour son action professionnelle. Ils ont choisi Luc Verdoux parmi d'autres dossiers, car il correspondait exactement à ce qu'ils cherchaient. C'est un métier plus ou moins en voie de disparition et Luc a su communiquer sa passion, il a su faire découvrir la magie des toits en chaume et montrer comment, avec des outils traditionnels, on pouvait réaliser des ouvrages, qui s'ils sont à la base purement fonctionnels, n'en reste pas moins des oeuvres d'art à part entière.

Luc Verdoux, de formation initiale charpentier-couvreur- zingueur, pratique le métier de chaumier depuis 9 ans. En 1991, le CPIE (centre permanent d'initiation à l'environnement) de Bagnères a organisé une formation de chaumier car le seul chaumier de la région, Laurent Jumere de la Séoube, s'apprêtait à prendre sa retraite.

Or, la vallée de Campan est riche de maisons à toit en chaume et la demande dans ce domaine se fait de plus en plus forte depuis quelques années. Il était regrettable de devoir faire appel à des chaumiers d'autres régions.

Pendant trois semaines, cinq jeunes dont Luc Verdoux ont donc été encadrés par M. Jumere sur des chantiers de chaume. Puis cette équipe de jeunes chaumiers a poursuivi sa formation avec un chaumier de Corrèze qui proposait d'autres méthodes de réalisation de couvertures en chaume. Et pour finir ces cinq jeunes sont allés en Bretagne travailler le roseau de Camargue pour les toits en chaume. Jusqu'à présent, ils avaient surtout travaillé les toits à base de céréales et de seigle, ce que l'on trouve essentiellement dans la vallée de Campan.

Finalement, après toutes ces formations et après avoir pratiqué les différentes méthodes enseignées, Luc Verdoux se lance dans le métier. Et, il y a deux ans, il s'est décidé à créer sa micro entreprise.

Il faut que le métier de chaumier continue dans la région!

« J'ai vu mon grand père faire des toits en chaume, et c'est peut-être ça qui fait que j'ai voulu aller plus loin dans le métier de chaumier » explique Luc. « Il faut dire aussi qu'actuellement, il y a un renouveau des méthodes traditionnelles, des matières naturelles... et ce qui est triste c'est que si je n'étais plus là à l'heure actuelle, il n'y aurait plus de chaumiers en pratique dans la région... » Luc Verdoux espère pouvoir perpétuer le métier dans la région. C'est une des raisons qui l'a poussé à embaucher un salarié. D'autre part, il est difficile dans un métier comme celui là de travailler tout seul car les chantiers sont généralement assez lourd.

« J'essaie de pérenniser les méthodes de travail avec des outils traditionnels en bois, et j'essaierai dans les années à venir de former des jeunes au métier de chaumier, si j'en ai la possibilité pour que le métier ne meurt pas dans la région », explique Luc.

Esthétisme, qualité et prix compétitifs riment avec chaume

L'avantage d'un toit en chaume comme il le dit lui même c'est qu'on peut le poser même sur une vieille charpente peu régulière (fréquent avec les granges et les vieilles maisons) et que ça coûte moins cher que s'il fallait redresser la charpente pour poser des ardoises par exemple. D'autre part les toits en chaume s'avèrent être de bons isolants acoustiques, ils ont une durée de vie élevée (30 à 50 ans) et puis, il faut bien l'avouer les maisons traditionnelles avec un toit en chaume... on ne peut que rêver devant elles.

Luc Verdoux, un chaumier dans la région. Publié le 29/06/2000 | LaDepeche.fr .


  Etes-vous fait pour le métier de Chaumier ?

Atout Métier vous aide à définir l'orientation qui vous convient le mieux. Cet outil est destiné aux étudiants, aux jeunes diplômés, aux demandeurs d'emploi, ainsi qu'à tout individu en poste qui souhaite faire le point sur son projet d'évolution professionnelle et personnelle.
En savoir plus ...


  Test de recrutement

Ce test vous permet de vous placer en situation réelle d'embauche et de mieux préparer vos entretiens... Ce test s'adresse en priorité aux jeunes diplômé(e)s et aux demandeurs d'emploi (si vous êtes employé(e), cadre ou dirigeant, nous vous conseillons le Profil PRO ).
En savoir plus ...




 

   
En relation :
Formation en batiment

Diplômes en architecture

Vidéo métier: le bâtiment

Emploi en bâtiment

     
 
Formation en alternance
Formation continue
Formation à distance
Exemples de CV
  Lettre de motivation
  Test d' orientation
  Diplômes et débouchés
  Diplômes universitaires




 
METIERS
+ de 1000 fiches métiers

 

Aéronautique
Agriculture
Alimentation
Animaux (en contact avec)
Armée
Art
Artisanat
Automobile
Banque
Bâtiment
Beauté
Bio . Ecologie
Carrières
Commerce
Communication
Comptabilité
Culture
Documentation
Droit
Environnement
Formation
Humanitaire
Immobilier
Industrie
Industries spécifiques
Informatique
Médecine
Médias
Mer . Océan
Mode
Multimédia . Internet
Ressources Humaines
Science
Secrétariat
Sécurité
Services aux personnes
Social
Sport . Loisirs
Tourisme
Transport

Métiers du monde
Recherche alphabétique

Pour quel métier êtes-vous fait?

Suivez nous sur :

Partagez cette page :

 


Plan du site - Organisme de formation - Informations légales - Contact
Déclaration cnil n° 1166774