Métiers de l'industrie graphique Industrie du bois Industrie du verre
Métiers du papier et du carton        
  Portail sur la formation professionnelle, informations sur les métiers, services étudiants

  > Accueil > Infos métiers > Métiers des industries

> Conducteur de machines d' impression






  Le Conducteur de machines d'impression (3 fiches métier)

Le Conducteur de machines d'impression vu par Horizon.poitou-charentes

Que fait-il ?


Met en route, effectue les réglages et conduit une machine à imprimer (offset, typo, hélio...) en vue de réaliser une impression sur un support (papier, tissu...). Assure la régulation du processus d'impression, surveille la qualité et la conformité des produits imprimés. Peut être amené à coordonner le travail d'une équipe, suivant l'importance de la machine.


Conditions générale d'exercice


L'emploi/métier s'exerce principalement en atelier, avec de nombreux déplacements entre les différentes machines. L'environnement bruyant qu'impose l'impression se trouve atténué grâce au développement de cabines de pilotage insonorisées avec pupitres de commandes, systèmes de mémorisation et de visualisation des données (notamment dans le secteur de la presse).
Selon l'organisation de l'entreprise, les horaires de travail peuvent être réguliers de jour, postés (2x8, 3x8...), de fin de semaine ou de nuit (notamment dans le secteur de la presse).

Compétences techniques de base

- Effectuer les différents réglages machine : calage de la forme imprimante (plaque, cylindre...), encrage, repérage, mouillage, tension de support (papier, carton).
- Procéder à un essai d'impression et aux corrections éventuelles.
- Lancer le tirage et s'assurer du bon déroulement du processus.
- Contrôler en permanence, par sondage, la qualité de l'impression.
- Assurer le nettoyage et l'entretien courant de la machine.

Compétences associées

- Connaître les grands principes de la mécanique, de l'électronique ou de l'informatique.
- Connaître les procédés d'impression.

Compétences liées à l'emploi

- Analyser et synthétiser des informations techniques.
- Appliquer rigoureusement les consignes techniques.
- Anticiper les dysfonctionnements et réagir rapidement aux situations imprévues.

Formations et expérience

Cet emploi/métier est accessible à partir de formations spécifiques de niveaux V, IV ou III (CAP, BEP, CFPA, BT, Bac professionnel, BTS) dans le domaine des industries graphiques (CAP impression, BT des industries graphiques option impression finition, Bac professionnel des industries graphiques option impression finition, BTS industries graphiques...).
Une formation en mécanique ou en électronique peut faciliter l'accès à l'emploi/métier. Suivant le niveau de qualification, les titulaires sont affectés à un poste d'aide-conducteur ou de deuxième ou troisième conducteur de rotative. L'accès est également possible par promotion interne à partir d'une expérience professionnelle d'aide-conducteur ou de margeur.


Exemple de diplômes :

CAP Sérigraphie industrielle

BEP industries graphiques option production imprimée

BAC PRO Façonnage de produits imprimés

BEP Métiers de la communication et des industries graphiques (abrogé)





  Etes-vous fait pour le métier de Conducteur de machines d'impression ?

Atout Métier vous aide à définir l'orientation qui vous convient le mieux. Cet outil est destiné aux étudiants, aux jeunes diplômés, aux demandeurs d'emploi, ainsi qu'à tout individu en poste qui souhaite faire le point sur son projet d'évolution professionnelle et personnelle.
En savoir plus ...


Le Conducteur de machines d'impression vu par formanoo


Le conducteur de machines d'impression travaille sur des presses à feuilles ou rotatives permettant d'imprimer ou de reproduire en très grand nombre d'exemplaires journaux, revues, livres, affiches, etc. Il suit les instructions contenues dans le dossier technique de la maquette : qualité du papier, couleur, format, quantité d'exemplaires, ... Il effectue à la main ou de manière automatisée les réglages de la machine en fonction des caractéristiques du travail à réaliser : marges, dérouleur de papier, ... Il cale la forme imprimante, plaque ou cylindre, sur la machine. Il choisit les encres et opère les réglages sur les écrans de contrôle. Il procède à des essais et vérifie la qualité d'impression, l'encrage et la couleur. Il ajuste les réglages si besoin est. Lorsque le tirage correspond au modèle prévu le chef d'atelier lui délivre le "bon à tirer". Il met en route la machine pour effectuer le tirage définitif du nombre d'exemplaires prévus. Le conducteur de machines assure également l'entretien et les premiers dépannages des systèmes de commande automatisés.

Conditions de travail :

Le conducteur de machines travaille en atelier, parfois seul, mais le plus souvent en équipe en fonction de la taille de la machine. La plupart du temps il opère dans une ambiance très bruyante. Dans une imprimerie de presse, les machines tournent souvent pendant 16 ou 24 heures d'affilée. Le conducteur effectue donc un travail posté, ce qui signifie qu'il travaille parfois la nuit, le week-end et jours fériés. Des jours de récupération et des primes sont versées en compensation. Il exerce exclusivement son activité dans les imprimeries de labeur qui traitent les commandes des clients, essentiellement des éditeurs et dans les imprimeries intégrées aux entreprises de presse.

Formation :

Il existe des formations professionnelles adaptées à ce métier. Elles préparent aux diplômes suivants :
- BEP industries graphiques, option préparation de la forme imprimante,
- BEP industries graphiques, option impression,
- bac pro industries graphiques, option préparation de la forme imprimante,
- bac pro industries graphiques, option impression.


Le Conducteur de machines d'impression offset vu par Bossons-fute

- Le procédé offset consiste à imprimer à partir d'une forme fixée sur rouleaux. La forme imprimante est traitée avec une partie "noire" qui attirera l'encre et une zone "blanche" qui la repoussera.
Les encres utilisées sont grasses, visqueuses. Les solvants organiques sont plus ou moins lourds et plus ou moins abondants selon la qualité de l'impression voulue.
Le conducteur de machine règle et alimente sa machine pour réaliser le tirage des documents par encrage d'une matrice spécifique appliqué sur un support.

- A côté du procédé offset, il existe d'autres procédés d'impression :

. Typographie : Impression à partir de caractères de plomb en relief sur un support à l'aide d'encres assez épaisses, grasses - utilisation de solvants assez lourds - Risque : poussières de plomb

. Héliographie : Impression sur rotative à grande vitesse à partir d'un support où les caractères sont gravés en creux par morsure à l'acide. L'encre très fluide est déposée dans les alvéoles - utilisation de solvants légers en grande quantité - Risque : brouillard d'encre

. Flexographie, tampographie : Impression de qualité grossière à partir d'un cliché mou en relief - utilisation d'encre fluide et de solvants légers en grande quantité

. Lithographie : Impression sur un support à partir d'une pierre

. Sérigraphie, pochoir : Impression sur des supports très divers par passage de l'encre à travers les mailles d'un écran de soie partiellement obturé par un vernis ou de la gélatine bichromatée.
Les encres sont diverses et leur fixation se réalise soit par évaporation de solvants, soit par pénétration et chauffage, soit par UV, soit par cuisson - Le nettoyage des écrans nécessite l'emploi de solvants plus ou moins lourds ; le dégravage des écrans (récupération), des bases fortes et des solvants. Le conducteur de machine à imprimer règle et alimente sa machine pour réaliser le tirage des documents par encrage d'une matrice spécifique appliqué sur un support.

Formation - Qualification

L'emploi est accessible à partir d'une formation de niveau V mais souvent des niveaux IV ou III sont requis pour des postes à responsabilité : CAP, BEP, BT, Bac pro, BTS du secteur des industries graphiques.

Lieux d' activité

L'activité s'exerce le plus souvent au sein d'un établissement classé, ce qui impose des règles de sécurité particulières. L'impression peut être la seule activité de l'entreprise ou se faire dans une zone aménagée d'une imprimerie comportant plusieurs machines ou plusieurs activité (conception, photogravure, façonnage) ou dans un local spécifique au sein d'une entreprise non spécialisée (service imprimerie-reprographie...).

Description de l' activité

L'activité consiste, éventuellement avec l'aide d'un aide conducteur offset, à :

* Approvisionner le poste de travail : papier, encre, solvants

* Préparer la machine :
- caler les plaques
- charger le papier à partir de palettes placées à proximité
- mettre au point la proportion encre/eau
- caler les marges pour chaque groupe
- régler l'encrage

* Imprimer :
- surveiller la vitesse du papier, la qualité de l'impression durant le déroulement du cycle et le corriger éventuellement
- vérifier les couleurs à partir d'un nuancier
- régler le magasin de réception du papier imprimé
- intervenir en cas d'incident (cassures)

* Sortir le papier imprimé :
-. le dégager du magasin sur roulettes
- vérifier les feuilles et retirer celles comportant un défaut
- charger les feuilles vérifiées sur un chariot destiné au façonnage

* Laver les différents éléments de la machine :
- encrier et table d'encrier :
. extraire le restant d'encre à l'aide d'une spatule à peinture déchargée sur une feuille de papier à rebut
. essuyer au chiffon sec
. nettoyer ensuite au chiffon imbibé de solvant
- rouleaux encreurs :
. mettre en place une racle
. mettre en rotation les rouleaux pour un lavage par projection de jet de solvant pour permettre la dépose . de l'encre dans le réceptacle de la racle
. finir au chiffon imbibé
. retirer la racle
. passer un produit antiséchage (solvant) par pulvérisation
- plaque offset :
. désencrer la plaque par nettoyage à l'eau
. sécher au chiffon sec
- plaque, blanchet, cylindre de marge :
. extraire la plaque du cylindre
. nettoyer au produit de lavage (solvant)

* Eliminer les déchets d'encre et de solvants dans une poubelle spécialisée

Machines et outils utilisés

- Machine à imprimer offset de 1 à 4 couleurs +/- vernis
- Informatique pour le réglage

Produits et matériaux utilisés

- Matériel : spatules, chiffons
- Support d'impression : papier, carton, matières plastiques, tissus
- Produits :
. Mouillants
. Anti-siccatifs : hydroquinone
. Encres avec huiles minérales lourdes, distillats pétroliers ou huiles végétales, colorants (plomb, chrome, cobalt, nickel)
. Produits de dilution : solvants lourds (typographie, offset, sérigraphie), solvants légers (héliographie, flexographie)
. Produits de nettoyage : acétate d'éthyle, perchloroéthylène, acétone, methylisobutyl cétone, white spirit, xylène, toluène, trichloroéthylène, alcool isopropylique, pétrole, n-hexane, chlorure de méthylène

Public et relations sociales

Travail autonome ou en binôme

DANGERS ET RISQUES- RISQUES POUR LA SANTE- SURVEILLANCE MEDICALE - RISQUES POUR L'ENVIRONNEMENT - ACTIONS PREVENTIVES - REGLEMENTATION - BIBLIOGRAPHIE. Informations sur le site Bossons-fute



   
En relation:
Formation en industrie

Diplômes (univ.) en ingenierie

Vidéo métier: l'industrie

Emploi dans l' industrie

Le secteur de l'aéronautique

     
 
Formation en alternance
Formation continue
Formation à distance
Exemples de CV
  Lettre de motivation
  Test de recrutement
  Etre fille au pair
  Etudes en Europe




 
METIERS
+ de 1000 fiches métiers

 

Aéronautique
Agriculture
Alimentation
Animaux (en contact avec)
Armée
Art
Artisanat
Automobile
Banque
Bâtiment
Beauté
Bio . Ecologie
Carrières
Commerce
Communication
Comptabilité
Culture
Documentation
Droit
Environnement
Formation
Humanitaire
Immobilier
Industrie
Industries spécifiques
Informatique
Médecine
Médias
Mer . Océan
Mode
Multimédia . Internet
Ressources Humaines
Science
Secrétariat
Sécurité
Services aux personnes
Social
Sport . Loisirs
Tourisme
Transport

Métiers du monde
Recherche alphabétique

Pour quel métier êtes-vous fait?

Suivez nous sur :

Partagez cette page :

 


Plan du site - Organisme de formation - Informations légales - Contact
Déclaration cnil n° 1166774