Métiers de l'audiovisuel Métiers de la publicité Son, image, lumière
Réalisation, production audiovisuelle Rédaction, Journalisme    
  Portail sur la formation professionnelle, informations sur les métiers, services étudiants

  > Accueil > Infos métiers > Métiers des médias

> Portrait d'un Chroniqueur automobile






  Portrait d'un Chroniqueur automobile au Quebec


Le Chroniqueur automobile vu par ciral.ulaval

Université Laval Département du Centre interdisciplinaire de recherches sur les activités langagières


Moteur fougueux, aménagement intérieur soigné, détails de finition raffinés, comportement routier équilibré. Encore une publicité d’automobile ? Non. Plutôt un essai routier. Soyez les bienvenus dans l’univers des chroniqueurs automobiles !

« Que veux-tu faire dans la vie mon garçon ? », demande Jacques Duval, l’un des chroniqueurs automobiles les plus connus au Québec : « Je veux vous remplacer ! », répond le petit garçon venu le rencontrer. Projet fort ambitieux : Éric LeFrançois n’a que douze ans. Quelques années plus tard, à seize ans, Éric publie sa première chronique : un essai routier d’une Mazda RX7 prêtée quelques heures pour l’occasion par le concessionnaire de sa région. En 1983, Jacques Duval l’invite à travailler avec lui. Le rêve commence à prendre forme. Aujourd’hui, en plus de collaborer avec Le Monde de l’Auto et Touring, le magazine de CAA-Québec, Éric LeFrançois est rédacteur en chef de L’Actualité automobile, un journal pour les concessionnaires, et signe depuis peu la chronique automobile du quotidien La Presse. Dévoilement et essai routier de la Jaguar S – Type 2000 à Beverly Hills en Californie, de l’Acura CL 2001 à Austin au Texas, et de la Mercedez-Benz S500 à Viznau en Suisse : voilà un programme intéressant ! Invités par les constructeurs d’automobiles aux lancements des nouveaux modèles souvent plusieurs mois avant leur apparition sur le marché, les chroniqueurs parcourent le monde à la recherche des dernières nouveautés. Mais attention ! Primeurs, voyages, hôtels et limousines sont réservés à la crème des chroniqueurs : ceux des quotidiens et des magazines importants. Et au Québec, pour compter ces grands noms, les doigts des mains suffisent.

Essayer une voiture pour brosser un tableau de ses caractéristiques techniques, de ses points forts et de ses points faibles. Voilà l’un des rôles du chroniqueur automobile. La critique doit présenter aussi bien les qualités de la voiture que ses imperfections. C’est par des mesures rigoureuses que le chroniqueur valide ses impressions de conduite. Par exemple, la qualité des freins de la voiture peut sembler différente de celle d’une voiture de même catégorie essayée quelques semaines auparavant. Or, ce n’est qu’en mesurant les distances de freinage que le chroniqueur pourra les comparer et les qualifier.

Bien plus que quatre roues

« Pour écrire un bon essai routier, le chroniqueur doit se glisser dans la peau du conducteur à qui s’adresse le véhicule », explique Éric LeFrançois. L’acheteur d’un coupé sport s’intéresse davantage aux performances et à la tenue de route qu’à l’espace pour la tête et les jambes aux places arrière. Par contre, celui d’une minifourgonnette s’attend à ce qu’on lui parle du volume de chargement et de la polyvalence des sièges. Le chroniqueur doit se demander si l’acheteur en a pour son argent. Pour Raynald Côté, chroniqueur automobile du quotidien Le Soleil, « il faut se laisser imprégner par la voiture tout en demeurant attentif aux détails. » C’est ce qu’il appelle « avoir le sens de la voiture. » L’essai est-il réussi à tout coup ? « Je ne me suis jamais gêné pour dire ce que je pensais d’une voiture ! », rétorque Éric LeFrançois. Parfois, ajoute-il, « l’évaluation qu’en fait le chroniqueur peut déplaire et entraîner des insatisfactions chez le constructeur. » Existerait -il une liste noire de chroniqueurs rebelles ? Bien qu’il soit impossible de connaître l’impact des chroniques automobiles sur les ventes des véhicules essayés, Greg Young, directeur des affaires publiques de Mazda Canada, s’intéresse quand même au ton des articles écrits sur les véhicules en général.

« Les chroniques sont un indicateur de l’opinion des consommateurs, explique-t-il. Elles mettent en valeur des attributs positifs et d’autres négatifs. Si tous les chroniqueurs critiquent négativement l’un de nos véhicules, on peut croire que le public sera peut-être moins disposé à l’adopter. » Chez BMW, on confirme : « les chroniques, lorsqu’elles sont élogieuses, peuvent améliorer l’image de
marque », affirme Tobias Nickel, responsable des communications de la firme bavaroise au Canada.

Une route pavée d’embûches

Ne cherchez pas. Le cours « Journalisme automobile : rudiments du métier » n’existe nulle part. Devenir chroniqueur automobile n’est pas facile. Pourquoi ? « Au Québec, avance Michel Crépeau, éditeur d’Auto Journal, un mensuel adressé aux concessionnaires d’automobiles neuves et usagées du Québec, les médias importants sont peu nombreux. Comme les places sont rares, chacun défend son emploi. Par ailleurs, les constructeurs d’automobiles ne sont pas intéressés à prêter une voiture de plusieurs dizaines de milliers de dollars à n’importe qui.
Un lien de confiance doit d’abord s’établir avec le chroniqueur. Et cela demande un certain temps. » Alors, comment devient-on chroniqueur automobile ? Par où commencer ? Première règle : trouver une tribune. Un journal de quartier, un journal étudiant, un site Internet ou un magazine, qu’importe ! Les constructeurs d’automobiles veulent que l’on parle d’eux, de leurs produits. Des voitures sont prêtées aux chroniqueurs professionnels durant une semaine afin qu’ils puissent les essayer. Mais les novices n’ont pas accès à ces voitures. « Les journalistes qui essaient nos voitures doivent être accrédités par une publication reconnue », explique Joanne Caza responsable des communications chez Mercedes-Benz Canada. C’est la même politique chez tous les constructeurs. Alors, comment les aspirants chroniqueurs font-ils pour écrire leurs textes ?

Le chroniqueur choisit ses sujets en fonction de l’actualité automobile. Pour débuter, le novice peut utiliser les dossiers de presse des constructeurs. « Obtenir ces dossiers ne nécessite pas les mêmes habiletés que la conduite d’une voiture haute performance, souligne Tobias Nickel de BMW. Nous sommes alors moins exigeants. » Ces dossiers contiennent des renseignements très utiles sur les voitures : fiches techniques, communiqués de presse et, de plus en plus, technologie oblige, des cédéroms à l’intérieur desquels des photos sont disponibles. Les sites Internet, les responsables des relations publiques des constructeurs, les concessionnaires, les communiqués de presse diffusés par des agences spécialisées sont des références indispensables. Deuxième règle : travail, patience, persévérance et chance. C’est au fil des ans que le chroniqueur bâtit sa réputation et établit sa crédibilité. La notoriété n’est pas immédiate. « Il faut aussi une bonne plume, très bien connaître l’industrie automobile, chercher à innover », insiste Éric LeFrançois. Et, ajoute Michel Crépeau, « ne pas avoir peur de renouveler le genre. » Il cite en exemple l’essai routier d’une Jaguar présenté avec une intrigue de roman policier comme trame de fond.
L’écriture d’une chronique automobile peut être un bel exercice littéraire où se bousculent à la fois les images et les mots. Mais l’un de ces chroniqueurs donnera-t-il à son tour sa chance au jeune passionné que je suis ? C’est à lire !

par Jean-Pierre Bouchard



  Etes-vous fait pour le métier de Chroniqueur automobile ?

Atout Métier vous aide à définir l'orientation qui vous convient le mieux. Cet outil est destiné aux étudiants, aux jeunes diplômés, aux demandeurs d'emploi, ainsi qu'à tout individu en poste qui souhaite faire le point sur son projet d'évolution professionnelle et personnelle.
En savoir plus ...




  Test de recrutement

Ce test vous permet de vous placer en situation réelle d'embauche et de mieux préparer vos entretiens... Ce test s'adresse en priorité aux jeunes diplômé(e)s et aux demandeurs d'emploi (si vous êtes employé(e), cadre ou dirigeant, nous vous conseillons le Profil PRO ).
En savoir plus ...


   
En relation:
Vidéo métier: les médias

Formation en médias

Diplômes (univ.) journalisme

     
 
Formation en alternance
Formation continue
Formation à distance
Exemples de CV
  Lettre de motivation
  Test de recrutement
  Etre fille au pair
  Colocation




 
METIERS
+ de 1000 fiches métiers

 

Aéronautique
Agriculture
Alimentation
Animaux (en contact avec)
Armée
Art
Artisanat
Automobile
Banque
Bâtiment
Beauté
Bio . Ecologie
Carrières
Commerce
Communication
Comptabilité
Culture
Documentation
Droit
Environnement
Formation
Humanitaire
Immobilier
Industrie
Industries spécifiques
Informatique
Médecine
Médias
Mer . Océan
Mode
Multimédia . Internet
Ressources Humaines
Science
Secrétariat
Sécurité
Services aux personnes
Social
Sport . Loisirs
Tourisme
Transport

Métiers du monde
Recherche alphabétique

Pour quel métier êtes-vous fait?

Suivez nous sur :

Partagez cette page :

 


Plan du site - Organisme de formation - Informations légales - Contact
Déclaration cnil n° 1166774