Métiers de la médecine, santé La médecine dentaire Le social Infirmiers
Métiers connexes à la medecine Pharmacie, industrie pharmaceutique L' administration    
  Portail sur la formation professionnelle, informations sur les métiers, services étudiants

  > Accueil > Infos métiers > Métiers: médecine, social

> Conseiller en economie sociale et familiale






  Le Conseiller en économie sociale et familiale
 


Les métiers du secteur social sont nombreux et variés mais ils ont en commun de contribuer à la réinsertion des publics les plus en difficulté, au maintien de l'équilibre social et familial ; ils requièrent la même volonté d'aider et d'être à l'écoute des autres.

Certains de ces métiers s'orientent vers le conseil quotidien qui vise à faciliter la vie et à rompre l'isolement dans les quartiers.

La mission :

- aider à la gestion du budget familial,
- dispenser aux familles des informations et des formations dans les grands domaines de la vie quotidienne (santé, habitat, consommation...),
- animer des séances collectives de travaux pratiques : couture, bricolage, cuisine...
- animer des réunions sur des sujets préoccupant les familles : choisir un appareil ménager, aménager son lieu de vie...
- recevoir le public lors de permanences pour dispenser des conseils individuels de vie quotidienne.

Le conseiller en économie sociale et familiale peut également être formateur :
- dans le cadre de la formation professionnelle auprès de jeunes ou de chômeurs de longue durée qui suivent un stage,
- dans le cadre de la formation continue auprès de publics qui se préparent au métier d'aide à domicile ou d'auxiliaire de vie par exemple.
Le conseiller travaille avec des organismes qui oeuvrent pour le développement social des quartiers et son avis est précieux dans l'analyse des situations et des besoins en termes d'organisation socio-économique.

Les conditions :

Il s'agit d'un travail de collaboration avec les autres travailleurs sociaux et d'écoute des différents publics : familles, migrants, jeunes ménages, étudiants...

Le conseiller est amené à travailler dans différentes structures du fait de la diversité de ses tâches :
- organismes sociaux et éducatifs : Sécurité sociale, conseils généraux, caisses d'allocations familiales, foyers de jeunes travailleurs...
- établissements collectifs : hôpitaux, maisons de retraite, mairies, centres de réinsertion...
- centres de formation
- services sociaux de grandes entreprises privées ou nationalisées.
Il doit souvent être disponible en soirée et le week-end pour pouvoir rencontrer les familles et les salariés.

Les qualités :

Un sens du contact, des relations humaines et de l'écoute particulièrement aiguisé. Une grande ouverture d'esprit et des capacités d'adaptation. La connaissance et l'intérêt pour les problématiques de la vie économique et sociale sont incontournables pour donner les meilleurs conseils dans le cadre de l'appréhension et de l'organisation de la vie.

L'évolution :

Le conseiller en économie sociale et familiale peut viser, au regard de ses années d'expérience, des postes de direction.

Le diplôme de conseiller en économie sociale et familiale permet d'accéder à l'université pour préparer certaines licences avec des équivalences partielles.

Après trois ans au moins d'expérience professionnelle :
- certificat national de compétence aux fonctions de délégué à la tutelle aux prestations sociales,
- direction de centres de formation des travailleurs familiaux,
- diplôme des hautes études de pratiques sociales,
- accès à la formation d'assistant de service social,
- diplôme supérieur de travail social, notamment pour accéder à des emplois de cadre de service, de direction d'établissements sanitaires et sociaux ou d'enseignant dans les centres agréés,
- chef d'un service de consommateur ou chef de produit dans une grande entreprise, après avoir préparé la licence de conseiller en consommation.

La rémunération :

- dans le secteur public et en début de carrière, le salaire brut moyen se situe entre 1 260 € et 2 210 € en fin de carrière,
- dans le cadre de la convention collective appliquée aux métiers de l'enfance maltraitée, les salaires varient de 1 490 € à 2 590 € en fin de carrière,
- dans les caisses d'allocations familiales, il faut compter entre 1 820 € et 2 700 € en fin de carrière,
- dans le secteur privé, les salaires sont variables.

La formation :

Une formation en deux temps :
- le brevet de technicien supérieur (BTS) en économie sociale et familiale - deux années d'études après le baccalauréat
- le diplôme de conseiller en économie sociale et familiale - une année après le BTS ; cette formation vise à approfondir certains des enseignements dispensés en BTS et peut se préparer en cours d'emploi.



--------------------------------------------------------------------------------

 

Quelles compétences me sont nécessaires pour exercer ce métier ?

Avoir une grande capacité d’écoute, de l’assurance, de bonnes capacités de négociation. Ne pas juger la personne. Avoir beaucoup d’optimisme.

Quelles seront mes principales activités ?

J’informerai le public sur tout ce qui concerne la gestion du quotidien : le budget, le logement, l’alimentation...

Où pourrai-je travailler ?

Au Conseil général, et dans d’autres administrations. Dans le secteur privé, dans les grandes entreprises. Chez EDF, à la SNCF, à l’UDAF, pour l’Armée, à la CAF, à la Sécurité Sociale...

Avec qui est-ce que je travaillerai ?

Avec les assistantes sociales, les éducateurs, les psychologues, les élus, avec le personnel des centres sociaux, les mairies, les travailleuses familiales et les secrétaires.

Pour quelle rémunération ?

De 1 260 € à 2 700 € brut.

Diplômes et formation

La formation des conseillers en économie sociale et familiale se fait en deux étapes : il faut d'abord préparer le BTS en 2 ans après le baccalauréat, puis suivre une année d'études spécialisées.
Le BTS économie sociale et familiale : il est préparé en deux années d'études après un bac SMS, L, S ou ES. L'admission se fait sur titres et entretien.
Le diplôme de conseiller en économie sociale familiale : il se prépare en un an après le BTS. Cette formation approfondit les enseignements du BTS, en particulier les aspects psychologiques, sociologiques et la démarche d'enquêtes. Il est possible de préparer ce diplôme en cours d'emploi.


Exemples de formations:

BTS Economie sociale et familiale


BTS Services et prestations des secteurs sanitaire


Interview d'une
Conseillere en economie sociale et familiale





  Etes-vous fait pour le métier de Conseiller en économie sociale et familiale ?

Atout Métier vous aide à définir l'orientation qui vous convient le mieux. Cet outil est destiné aux étudiants, aux jeunes diplômés, aux demandeurs d'emploi, ainsi qu'à tout individu en poste qui souhaite faire le point sur son projet d'évolution professionnelle et personnelle. En savoir plus ...


Reproduction photos et textes même partielle interdite : Studya©



   
En relation:
Formation en médecine, social

Diplômes univ. Science de la vie

Emploi en médecine, social

Vidéo métier: la médecine

     
 
Formation en alternance
Formation continue
Formation à distance
Exemples de CV
  Lettre de motivation
  Test d' orientation
  Recherchez une formation
  Diplômes et débouchés




 
METIERS
+ de 1000 fiches métiers

 

Aéronautique
Agriculture
Alimentation
Animaux (en contact avec)
Armée
Art
Artisanat
Automobile
Banque
Bâtiment
Beauté
Bio . Ecologie
Carrières
Commerce
Communication
Comptabilité
Culture
Documentation
Droit
Environnement
Formation
Humanitaire
Immobilier
Industrie
Industries spécifiques
Informatique
Médecine
Médias
Mer . Océan
Mode
Multimédia . Internet
Ressources Humaines
Science
Secrétariat
Sécurité
Services aux personnes
Social
Sport . Loisirs
Tourisme
Transport

Métiers du monde
Recherche alphabétique

Pour quel métier êtes-vous fait?

Suivez nous sur :

Partagez cette page :

 


Plan du site - Organisme de formation - Informations légales - Contact
Déclaration cnil n° 1166774