Métiers de l'Hygiène L'Hygiène industrielle et hospitalière Sécurité des biens, des personnes
La Police, la Douane Sécurité environnementale, industrielle    
  Portail sur la formation professionnelle, informations sur les métiers, services étudiants

  > Accueil > Infos métiers > Métiers : hygiène, sécurité

> Chefs de secteur maintenance et sécurité






  Témoignages de Chefs de Secteur maintenance et sécurité


Témoignages de Chefs de Secteur maintenance et sécurité vu par Total

Cédric C.
Nationalité française – 26 ans
Chef de Secteur Maintenance et Sécurité – Basé à Nice (France) ESTP (Paris)



Dans le réseau Total, les stations-service sont à distinguer selon deux catégories : les postes officiels et les commissionnaires/revendeurs.

• Les stations postes officiels sont en gérance. Généralement, les installations pétrolières et le foncier appartiennent à Total.
• Tandis que les commissionnaires/revendeurs sont bien souvent propriétaires du fond de commerce et des murs.

Et habituellement, seuls les appareils distributeurs de carburant et l’“Image” sont la propriété de Total. Ainsi, selon la typologie de la station, je suis garant du bon fonctionnement de tout ou partie des installations. Pour ma part, le secteur sur lequel j'exerce se compose de 52 postes officiels et d’une centaine de commissionnaires/revendeurs.

Réussir à s’imposer sur le terrain

Après une première expérience en expatriation pour Saïpem à ma sortie d’école, j’ai décidé de rentrer en France et j’ai intégré le groupe Total, au sein du Réseau, comme Chef de Secteur Maintenance et Sécurité. À mes débuts, il a fallu me faire accepter par les gérants, qui sont mes interlocuteurs privilégiés, et cela n’a pas toujours été aisé. On rencontre tous types de personnalités et il faut savoir s’adapter et réussir à s’imposer face à des personnes parfois plus expérimentées. Aussi, j’ai dû très vite faire mes preuves sur le terrain, et par là même rompre avec cette image de “jeune diplômé” ! J’ai alors acquis un véritable savoir technique et appris à développer une argumentation.
Par mon travail, je pense avoir réussi à développer une véritable relation de confiance avec mes interlocuteurs ; et aujourd’hui les échanges sont très agréables. Ainsi, à mon sens, les principales qualités requises pour cette activité sont probablement la capacité à convaincre, la réactivité et les
qualités relationnelles.

Le goût de la négociation

Au quotidien, je gère de manière très autonome le budget qui m’est attribué pour le fonctionnement de mon secteur. Aussi, pour la réalisation des travaux, en ma qualité de représentant du Groupe, je me dois d’avoir un très haut degré d’exigence en terme de sécurité et de qualité des interventions. Et lorsque je fais appel à des prestataires, je mets les entreprises en concurrence et sélectionne moi même celle qui travaillera pour le Groupe. Et grâce à l’image de Total, la considération des entreprises est toujours conséquente.
Personnellement, de part ma formation en génie civil, j’apprécie tout particulièrement le pilotage des entreprises de construction et la gestion des contrats de maintenance. Mais assurément, ce que j’affectionne pardessus tout dans cette activité, est sans hésitation sa diversité, tant au niveau des interlocuteurs que des actions à mener. Je suis en permanence sollicité par les stations qui ont, certes, certains problèmes récurrents, mais le plus souvent, je suis confronté à de nouvelles problématiques. C’est ce qui fait que je ne m’ennuie jamais.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Autre témoignages:

Virginie A.
Nationalité française – 33 ans
Chef de Secteur Maintenance et Sécurité Basée à Brest (France)
DEA de Biochimie Master de Management (ESC Bordeaux)



Cela fait déjà 3 ans que je suis Chef de Secteur Maintenance et Sécurité et je n’ai pas vu le temps passer ! Il est vrai que j’exerce un métier passionnant car il est varié, parfois surprenant et surtout enrichissant.

Un métier 100 % autonome

Mon secteur s’étend de Brest à Cherbourg et se compose de 140 stations service. En tant que responsable du fonctionnement et de la sécurité des équipements des stations-service, j’organise mon temps comme je veux. La rigueur et l’organisation sont essentielles pour ce type de poste. Une semaine type se découpe généralement avec 3 jours sur le terrain et 2 jours d’administratif.
J’apprécie beaucoup cette indépendance. J’ai été très vite en poste sur le terrain et cela m’a permis d’apprendre très vite. De plus, même si je travaille seule, mon métier est basé sur les contacts. Mes interlocuteurs viennent de divers horizons, je dois m’adapter à chacun. La diversité des échanges est un moteur au quotidien.

Répondre aux besoins de chacun

Je dispose d’un budget annuel qui se répartit entre la maintenance et l’acquisition de nouveaux équipements. Afin de prendre les bonnes décisions budgétaires, j’étudie les attentes des stations et des prestataires, les besoins des commerciaux et du siège et enfin les engagements liés aux normes réglementaires. Je joue un peu le rôle d’“arbitre”.
Je travaille avec 6 Chefs de secteur commerce. Les commerciaux me font part de projet de développement ou d’amélioration des stations qu’ils gèrent. Cela peut-être par exemple, la volonté de développer la commercialisation d’un certain type de carburant par rapport à un autre par l’ajout d’une pompe. Ou de rénover complètement une station qui est sur le déclin… Pour répondre à leurs attentes, je réalise des audits des stations afin de voir si cela est bien justifié.

Le relationnel avec les stations-service


Au-delà des visites ponctuelles, j’effectue une visite technique annuelle par station. C’est un moment privilégié avec le gérant de la station. Cela dure environ 3 heures. Nous prenons le temps d’étudier les équipements, le respect des normes réglementaires… tout est analysé. Je demande au gérant d’être proactif. Je souhaite qu’il prépare cette visite en anticipant les problèmes qu’il veut aborder. J’apprécie cette relation directe avec le terrain. C’est d’ailleurs là que j’ai vraiment appris la technique. Les relations avec les stations-service sont très conviviales et, humainement, cela m’apporte beaucoup.


Fiche métier : Chef de Secteur maintenance et sécurité




  Etes-vous fait pour le métier de Chef de Secteur maintenance et sécurité ?

Atout Métier vous aide à définir l'orientation qui vous convient le mieux. Cet outil est destiné aux étudiants, aux jeunes diplômés, aux demandeurs d'emploi, ainsi qu'à tout individu en poste qui souhaite faire le point sur son projet d'évolution professionnelle et personnelle.
En savoir plus ...



   
En relation:
Formation: securité, hygiène

Vidéo métier: sécurité, hygiène

Emploi dans la sécurité

     
 
Formation en alternance
Formation continue
Formation à distance
Exemples de CV
  Lettre de motivation
  Test de recrutement
  Recherchez une formation
  Diplômes et débouchés




 
METIERS
+ de 1000 fiches métiers

 

Aéronautique
Agriculture
Alimentation
Animaux (en contact avec)
Armée
Art
Artisanat
Automobile
Banque
Bâtiment
Beauté
Bio . Ecologie
Carrières
Commerce
Communication
Comptabilité
Culture
Documentation
Droit
Environnement
Formation
Humanitaire
Immobilier
Industrie
Industries spécifiques
Informatique
Médecine
Médias
Mer . Océan
Mode
Multimédia . Internet
Ressources Humaines
Science
Secrétariat
Sécurité
Services aux personnes
Social
Sport . Loisirs
Tourisme
Transport

Métiers du monde
Recherche alphabétique

Pour quel métier êtes-vous fait?

Suivez nous sur :

Partagez cette page :

 


Plan du site - Organisme de formation - Informations légales - Contact
Déclaration cnil n° 1166774